Visibilité des artistes femmes : trois questions à Camille Morineau

Camille Morineau est conservatrice du patrimoine. Ancienne conservatrice du Musée national d’art moderne, elle a été commissaire générale de l’accrochage Elles@CentrePompidou en 2009 et de nombreuses expositions sur des artistes femmes du 20e siècle et s’est en autres illustrée par l’exposition Niki de Saint-Phalle au Centre Pompidou en 2014.

Elle a fondé en 2014 l’association AWARE (pour Archives of Women Artists, Research and Exhibitions) qui recense et diffuse l’information sur les artistes femmes du 20e siècle. L’association organise des visites, tables rondes, expositions, etc. pour rendre visible la présence de ces artistes, et édite et enrichit un site Internet entièrement dédié aux artistes femmes du 20e siècle : www.awarewomenartists.com

Pour La guide Paris, elle a répondu à nos questions :

– Les artistes femmes sont peu visibles dans les grands musées parisiens : comment l’expliquez-vous ?

Elles sont de plus en plus présentes dans les expositions monographiques, donc les choses changent. Par contre dans les parcours permanents des musées, la visibilité des artistes femmes dépend de leur présence dans les collections et donc de la politique d’acquisition des institutions. Ensuite, elles apparaissent selon la volonté de l’équipe scientifique de les mettre en valeur.

Or bien souvent les artistes femmes ont été beaucoup moins achetées que les hommes artistes, parce qu’elles n’étaient pas ou moins connues, beaucoup moins visibles de leur temps. Elles ont disparu de l’histoire de l’art.

Lorsque malgré tout elles sont présentes dans les collections, les informations sur elles sont si parcellaires que c’est un plus grand travail pour les conservateurs de les montrer : il est souvent nécessaire de retrouver la biographie de l’artiste, le contexte de son œuvre, afin de l’expliquer au public

– Que fait l’association AWARE pour changer la donne ?

AWARE est un outil destiné autant au grand public qu’aux spécialistes, pour créer une information suffisante et accessible sur ces artistes femmes : désormais on ne pourra plus dire qu’elles n’ont pas existé, ni être pénalisé par l’absence d’information quand il s’agit de les montrer au public. AWARE est un outil pour ré-installer une parité de représentation dans l’art, promouvoir des œuvres et des artistes peu connues; ou pas encore assez reconnues.

– Quels sont vos conseils de visite à Paris pour qui s’intéresse aux artistes femmes ?

Venir dans notre centre de ressources, ouvert sur rendez-vous au 110 boulevard saint Germain à Paris : on y trouve une bibliothèque dédiée aux artistes femmes du XXème siècle, une équipe qui peut aider les recherches, accueillir les bonnes volontés. Nous avons besoin de soutien et nous travaillons de fait avec l’aide de nombreux bénévoles.

C’est une histoire à reconstruire, une tâche immense que nous essayons de mener à un niveau international.

Informations pratiques

Centre de documentation AWARE Lab : 110 boulevard saint Germain à Paris. Ouvert sur RDV. Plus d’informations ici

Chaque mois, AWARE organise une visite dans une institution culturelle de Paris ou d’Ile de France. Les visites sont gratuites. Les réservations sont ouvertes chaque 1er du mois pour la visite suivante. Programme sur awarewomenartists.com.

Cet entretien est extrait de La guide Paris, le premier guide de voyage imprimé qui met les femmes au centre, à paraître en 2018. Pour commander le guide, c’est par ici !

A lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La boutique est actuellement en test, aucune commande ne sera honorée. Rejeter