Mon top 3 des librairies féministes

Ce ranking est loin d’être « the best of the best » des libraires féministes, mais plutôt un avant gout, une invitation à vous rincer l’œil lors de vos visites touristiques. Car s’il y a quelque chose de rare dans le monde se sont les libraires qui mettent en avant les productions de femmes et des féministes. Il parait que l’on peut compter à peine une cinquantaine de librairies de cette sorte sur cette planète !

#1 : Bluestockings Bookstore, New York, États-Unis

bluestocking

Les Bluestocking désignaient à la fin du 18ème -début 19ème siècle les habitué-e-s d’un salon littéraire présidé par la femme de lettres Elizabeth Montagu , qui réunissait chez elle des amies qui partageaient ses goûts littéraires. Le terme bluestocking, Bas-bleu en français, a pris une connotation péjorative pour désigner toute femme qui s’intéresse aux choses intellectuelles.

La librarie Bluestockings est située au cœur du Lower East Side à Manhattan et est gérée par un collectif qui soutient les mouvements féministes et les luttes contre tous les systèmes d’oppression. La libraire compte plus de 6 000 titres sur des sujets tels que le queer & gender studies, le capitalisme, la théorie politique, l’environnement, la police, les prisons, le racisme et les Black Studies, la pensée critique, ainsi que la littérature et la poésie. Ouverte en 1999, elle est une des 13 librairies féministes identifiées entre les États-Unis et le Canada, un safer space – espace sûr pour discuter sous les bases du respect mutuel de l’identité et des idées des autres. Avec le développement du mouvement féministe antiraciste « Black Lives Matter », Bluestockings est devenu un important lieu d’échange pour la tolérance et les idées radicales à New York.

La libraire accueille lectures, ateliers, spectacles, discussions et films presque tous les soirs.

# 2 : librería delle Donne,Milan, Italie

libreria donne

Toute une icône ! Même si elle n’est pas la plus ancienne de bibliothèques féministes, ses 40 ans de vie retracent le mouvement féministe italien, les grands débats théoriques, productions et pratiques féministes.

Librería delle Donne (librairie des femmes) est le premier espace public italien consacré à la culture et la connaissance des femmes. Des auteures comme Jane Austen et Virginia Woolf font partie des premiers ouvrages dont la librairie s’est doté et actuellement elle compte avec une collection de plus de 10 000 exemplaires et d’un fond de textes fatigués par l’usage et qui sont impossibles à trouver !

De ses débuts jusqu’à aujourd’hui, beaucoup de choses ont changé à la librairie de femmes, parmi lesquels le regard et l’importance donnée par les éditeurs à la littérature et la production des femmes et la manière dont les fondatrices et bénévoles transmettent les connaissances. La librairie s’ouvre dans les années 90 à la production et l’édition de textes indépendants comme les magazines « Rue de Douanes » et « l’Aspirine » et la traduction de textes féministes en plusieurs langues.

#3 : Libreria Relatoras, Séville, Espagne

relatoras

Sans doute l’un des projets les plus novateurs de la génération de féministes 2.0. Crée en 2010 comme une librairie de femmes, Relatoras est devenue un campus de formation présentiel et en ligne dans lequel se mélangent le féminisme, la littérature, l’art, la culture, la communication, la discussion et la réflexion collective.

Relatoras est très active sur les réseaux sociaux et compte avec une communauté internationale de femmes diverses qui utilisent le web pour partager l’information, tisser des réseaux féministes, apprendre et construire du cyberactivisme.

La librairie respire l’art. C’est un endroit parfait pour prendre une pause, un temps pour soi, jeter un œil aux expositions et acheter un souvenir.

Informations pratiques

Bluestockings : 72 Allen Street, métro Grand Street Station, New York . www.bluestockings.com

Libreria delle Donne : 29 Vía Pietro Calvi, arrêt P.za S. Maria Del Suffragio, Milan, Italie
www.libreriadelledonne.it

Libreria Relatoras : Calle Amargura 8, Séville, Espagne. www.campusrelatoras.com

 D’autres librairies féministes à conseiller quelque part dans le monde ? Indiquez-nous vos adresses !

A lire aussi

2 comments

  1. Merci beaucoup pour cet article ! Je rêverais de visiter les trois librairies dont tu parles. Pour ma part, je ne peux que recommander très chaleureusement la librairie féministe et radicale d’Édimbourg, Lighthouse (ex-Word Power Books).

    J’en parle un peu dans mon dernier billet, si tu as envie d’en savoir plus. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *