Sur les pas de Marie Laveau, Reine du Vaudou

Visiter la Nouvelle-Orléans, c’est plonger dans une ville chaleureuse, festive, d’une richesse culturelle et historique incroyable. Centre historique de la ville, le French Quarter est un des quartiers les plus touristiques et les plus animés, quelle que soit la saison. Laissez-moi vous guider à travers ses rues pavées, en suivant les traces de Marie Laveau, Voodoo Queen of New Orleans.

Marie Laveau est probablement un des personnages les plus célèbres de la Nouvelle-Orleans, aux Etats-Unis. Les mythes et légendes à son sujet ne manquent pas et se mêlent aux faits réels. Marie Laveau est née en 1794 à la Nouvelle-Orléans, d’un père créole, propriétaire d’une plantation et d’une mère d’origine africaine et américaine. Née libre, elle élevée dans le catholicisme et le vaudou, syncrétisme du catholicisme et de religion d’Afrique de l’Ouest, dont viennent la majorité des esclaves amenés en Louisiane par les Français.
Prêtresse vaudou, Marie Laveau connaît les rituels, gris-gris et sorts mais aussi un peu de médecine. Coiffeuse, elle devient la confidente des dames de la haute société locale. Toutes et tous font appel à ses services : grâce à sa magie, dit-on, elle peut résoudre les affaires de cœur mais aussi faire et défaire les carrières.
Elle a vécu toute sa vie à la Nouvelle-Orléans, et est une guide idéale pour découvrir le French Quarter.

La cathédrale St Louis

C’est ici que Marie Laveau s’est mariée en 1819. Construite en 1789, elle est la plus vieille cathédrale des Etats-Unis. Monument incontournable de la Nouvelle-Orléans, la cathédrale donne sur Jackson Square, une place animée, qui était l’épicentre de la ville de la ville aux 18è et 19è siècle. Prenez le temps de traverser Jackson Square pour aller jeter un œil au mythique Mississippi. Ne résistez pas, et cédez à la tentation de goûter les beignets de Café du Monde. Oui c’est touristique, mais ça n’en est pas moins authentique.

1020 St Ann street

En quittant Jackson Square, prenez St Ann street. Admirez l’architecture si particulière du Quartier Français – qui est en fait d’influence espagnole : la plupart des bâtiments datent d’après l’incendie de 1788, qui a ravagé la Nouvelle-Orléans, peu de temps après la cession par la France de la ville (et d’autres territoires) à l’Espagne.
Vous passerez devant la Maison du Vaudou Marie Laveau, un musée qui fait avant tout office de boutique de souvenirs sur le thème du vaudou. Remontez jusqu’au numéro 1020 de la rue : c’est l’emplacement de la maison de Marie Laveau, signalé par une plaque.

Congo Square

Traversez North Rampart street pour arriver à Congo Square (situé dans le parc Louis Armstrong), considéré comme le lieu de naissance du jazz. Six ans après la fondation de la Nouvelle-Orléans, la Louisiane adopte en 1724 le Code Noir, qui donne aux esclaves le dimanche comme jour non-travaillé. En 1817, la municipalité fait de Congo Square le seul endroit où les esclaves sont autorisés à se réunir. Cette place devient le centre de la vie afro-américaine de la ville. C’est un marché, un lieu d’échange, de divertissement… Et un haut lieu de musique, au croisement des différentes influences africaines et créoles des esclaves, dont les rythmes vivent aujourd’hui dans le jazz et la musique de la Nouvelle-Orléans.


Congo Square est aussi le lieu où les esclaves se retrouvent pour pratiquer leur religion, un catholicisme métissé de religions ouest-africaines. Des cérémonies ont régulièrement lieu sur Congo Square, même si elles ont plus valeur de divertissement et de représentation culturelle que de rites religieux. Les « vraies » cérémonies, ont généralement lieu à d’autres endroits, et certaines en privé. Marie Laveau, Reine incontestée du Vaudou de la Nouvelle-Orléans dès les années 1830, est la grande maîtresse de cérémonie.

St Louis Cemetary n°1

En quittant Congo Square, prenez Basin street pour arrivez au Cimetière St Louis n°1. C’est le plus vieux cimetière de la ville, créé en 1789, et un véritable dédale de caveaux et pierres tombales. C’est ici que Marie Laveau est enterrée. Pour protéger les tombes du vandalisme, il est désormais obligatoire d’avoir un guide pour entrer dans le cimetière. Plusieurs compagnies proposent des tours et tous montrent la tombe de la Reine du Vaudou, avec multiples histoires (plus ou moins véridiques) à la clé.

Bonus

Du cimetière, prenez le bus 91 jusqu’à Beauregard Circle et le musée d’Art. De là promenez-vous le long du Bayou St John. Sur ses rives, Marie Laveau (et d’autres), ont présidé à de nombreux rituels vaudous.

Infos pratiques

  • Cathédrale  Saint-Louis : ouverte de 8h30 à 16h, entrée gratuite.
  • Congo Square : ouvert de 8h à 18h, entrée gratuite.
  • St Louis Cemetary n°1 : ouvert du lundi au samedi de 9h à 15h30, le dimanche de 9h à 12h30. Save Our Cemetaries, qui se dédie à la préservation des cimetières historiques de la Nouvelle-Orléans, est la seule association à proposer des tours – de nombreuses compagnies privées en proposent également.
  • Le ticket de bus coûte 1,25$.

A lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *