Carte postale Olympe de Gouges

1,50

Qui dit voyage dit carte postale !

Et si, avec nos cartes postales, nous contribuions à la visibilité des femmes qui ont marqué l’histoire ?

A l’occasion de la publication de La Guide de voyage Paris, découvrez cette carte postale d’Olympe de Gouges, une féministe qui a marqué l’histoire de Paris, mais aussi celle des femmes de toute la France.

En stock

UGS : C1701FR Catégorie : Étiquettes : ,

Description

Qui dit voyage dit carte postale !

Et si, avec nos cartes postales, nous contribuions à la visibilité des femmes qui ont marqué l’histoire ?

A l’occasion de la publication de La Guide de voyage Paris, découvrez cette carte postale d’Olympe de Gouges, une féministe qui a marqué l’histoire de Paris, mais aussi celle des femmes de toute la France. Cette carte postale a été dessinée par l’artiste peintre parisienne Caroline Drogo.

Olympe de Gouges (1748-1793)

Née à Montauban en 1748, Olympe de Gouges rejoint la capitale avec son fils lorsqu’elle devient veuve à l’âge de 20 ans. Elle y fréquente bientôt la société artistique et intellectuelle du Paris des Lumières. Passionnée par le théâtre, elle s’y consacre entièrement, à une époque où la scène est un moyen pour intervenir dans le débat public. Dans sa pièce Zamore et Mirza ou l’heureux naufrage, elle prend parti pour l’abolition de l’esclavage. À partir de 1788, elle publie son premier pamphlet « Lettre au peuple » puis des articles, où elle élabore un programme de réformes sociales et politiques. Elle écrit au total une vingtaine de pièces, toutes portées sur la politique.

La Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, publiée avec peu d’écho en 1791, est son texte le plus marquant, visionnaire et qui continue d’inspirer des générations de militantes pour les droits des femmes.

Avec ce texte fondateur du féminisme français, Olympe de Gouge exige explicitement l’égalité des hommes et des femmes. Le préambule du texte s’adresse à Marie-Antoinette, à qui elle implore de défendre jusqu’au bout le « sexe malheureux ».

Favorable à une société démocratique, elle intervient à de nombreuses reprises avec ses écrits dans la période révolutionnaire. Après avoir soutenu les Girondins contre les Montagnards, elle est guillotinée en 1793. Il nous reste d’elle cette phrase restée célèbre :

« La femme a le droit de monter sur l’échafaud ; elle doit avoir également celui de monter à la Tribune. »

Sur cette carte postale, nous mettons en exergue la première phrase de l’article 1 de la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne :

« La Femme naît libre et demeure égale à l’homme en droits. »

Merci Olympe de Gouges !

 

Pour visiter Paris sur les pas d’Olympe de Gouges et de nombreuses autres femmes célèbres ou anonymes, découvrez La Guide de voyage Paris !

Informations complémentaires

Poids 0.004 kg
Dimensions 10.5 x 14.8 cm

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Carte postale Olympe de Gouges”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *