Playlist #1 – Quand on rêve de son prochain voyage

Disculpa, pero esta entrada está disponible sólo en Francés. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Nous avons tou-te-s vécu ce moment : vous avez soif de voyages, de partir à l’aventure, de parcourir de nouvelles villes, de nouveaux mondes… mais votre emploi du temps (ou votre budget, on ne va pas se mentir !) ne vous le permet pas. Dans ces cas-là, il faut trouver une alternative. Outre les livres (et d’ailleurs nous vous avons déjà proposé des conseils lecture 😉 ) il y a aussi la musique. Aujourd’hui nous vous proposons notre première playlist dédiée aux voyages et aux Femmes, qui, j’espère, sera suivie de beaucoup d’autres …

Lorsque mes contraintes professionnelles et personnelles ne me permettent pas de repartir en vadrouille, j’ai trouvé LA playlist parfaite, qui me permet de voyager vers d’autres cultures.
Petit conseil : musiques à écouter dans son bain, dans un parc, dans le métro en rentrant d’une longue journée de travail. Non, vous savez quoi, vous pouvez en fait l’écouter partout. Je vous souhaite de passer un bon moment !

Ulali Mother – Tribute to a native american women

J’adore Ulali Mother, et particulièrement cette chanson. C’est un groupe de chanteuses amérindiennes qui chantent a capella. En les écoutant, c’est une manière pour moi de rallier avec les origines de mes ancêtres, également amérindiens. Bien que peu connu, c’est un groupe de femmes militantes qui a pourtant chanté dans le monde entier.

Billy Holiday – Strange Fruit

Plus besoin de présenter Billy Holiday, cette femme incroyable. Cette chanson était avant tout un poème d’Abel Meeropol, que la chanteuse a ensuite interprétée pour la première fois en 1939, au Café Society, à New York.
Le “strange fruit” dont elle parle dans cette chanson est une métaphore pour parler en réalité d’un corps noir pendu à un arbre. Le poème dénonce le racisme aux Etats-Unis, et plus particulièrement les lynchages dont étaient victimes les Afro-Américains.

Buika – Soledad

Chanteuse équato-guinéenne, Buika est une artiste que j’apprécie énormément, pour ses chansons, mais aussi pour son histoire. Ayant grandi parmi les gitans, elle chante en espagnol, et mélange tous les styles. Soledad, que j’apprécie tout particulièrement une très belle chanson d’amour, et tout ce qu’il peut engendrer.

Calyspo Rose – Calypso Queen

Petit bout de femme engagée, reine du soca et du calypso, figure emblématique de Trinidad et Tobago, ses chansons mêlent selon moi bonne humeur et mélancolie. En voici une parmi tant d’autres : Calypso Rose, qui a plus de 70 ans, a à son actif, plus de 800 chansons ! Enjoy !

Ibeyi – River

Les “supers sisters” qui chantent en anglais, en espagnol, parfois en français et également en yoruba, langue parlée par certains esclaves. La chanson River est l’une de mes préférées, et je trouve le clip super original !

Chavela Vegas – La Llorona

Plus jeune, je n’écoutais que Luz Casal, notamment Piensa en mi. Ce n’est que lorsque j’ai visionné le film Frida il y a quelques mois (je sais, j’ai mis bien trop longtemps à le voir !) que j’ai découvert Chavela Vegas … qui n’est autre que l’auteure de Piensa en mi ! A présent, je l’écoute tout le temps. Et, pour la petite anecdote, elle a également été l’une des amantes de Frida Kahlo !

Image d’illustration par michelebandgeek sous licence CC BY-NC-SA 2.0

A lire aussi

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *