Pour les soirées d’hiver : nos conseils de lecture

Disculpa, pero esta entrada está disponible sólo en Francés. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Ça y est l’hiver est là, et avec lui le plaisir de se blottir sous une couette ou près d’une cheminée avec un bon bouquin. Les blogueuses de La Guide de Voyage partagent avec vous leurs derniers coups de cœur, écrits par des auteures bien sûr !

L’oeil le plus bleu, de Toni Morrison

L’année 2018 a été riche en découvertes littéraires ! Je me suis trouvée une passion inconditionnelle pour l’auteure afro-américaine Toni Morrison. Après avoir lu Love, puis Beloved que j’ai dévoré, au tour de L’œil le plus bleu, son premier roman.
C’est l’histoire de trois petites filles noires. Deux d’entre elles rêvent d’avoir les yeux bleus, comme Shirley Temple, car elles sont persuadées qu’en lui ressemblant on les aimera à leur juste valeur. La troisième exècre la petite icône américaine, et toutes les filles blanches de son âge en général. Mais le livre n’est pas que ça : Toni Morrison dépeint, à travers cette histoire qui vous prend aux tripes, la servitude des femmes, le monde noir, les désillusions, l’amour et l’enfance, parfois bafouée…
L’histoire est poignante, et encore je n’en suis qu’au début et j’appréhende déjà la suite, mais la plume de Toni Morrison et la place prédominante de femmes fortes dans ses histoires font que pour rien au monde je n’arrêterais de la (re)lire …
Conseillé par Anaïs Montreau

Histoires du soir pour filles rebelles d’Elena Failli et Francesca Cavallo

Livre pour enfants mais pas seulement, l’ouvrage retrace en cent histoires, courtes et joliment illustrées, le destin de femmes, personnages historiques ou contemporains, scientifiques, sportives, militantes ou artistes, qui ont su surmonter les obstacles de la vie pour suivre leur voie et faire porter leur voix. Au fil des pages, on croise ainsi la journaliste Anna Politkovskaïa, Hatchepsout, Joan Jett, Maria Montessori, Michelle Obama ou Zaha Hadid mais aussi l’écolière Coy Mathis, la paléontologue Mary Anning ou la reine guerrière Yaa Asantewaa. Une galerie de femmes inspirantes et un projet financé par Kickstarter qui a recueilli plus d’un million de dollars de contributions ! Un succès tel que le tome 2 vient tout juste de sortir. A offrir aux petites filles, aux plus grandes et à toutes les femmes de nos vies.
Conseillé par Audrey Grosclaude

La Parisienne sulfureuse – Sarah Bernhardt à New York de Marie Colombier

Après avoir visité l’exposition Mucha au Musée du Luxembourg, dans laquelle j’ai découvert de belles affiches des spectacles de Sarah Bernardt, j’ai lu le livre La Parisienne sulfureuse – Sarah Bernhardt à New York de Marie Colombier, comédienne qui a accompagné Sarah Bernhardt lors de sa première tournée aux Etats-Unis. Par les yeux et la plume de Marie, j’ai vécu notamment une traversée transatlantique, entrevu le New-York de 1880, assisté à un voyage en banlieue “électrique” et découvert les goûts des habitants en matière de théâtre. Enfin, j’ai été stupéfaite de voir que la question “peut-on distinguer l’oeuvre de son auteur.e ?” était déjà d’actualité, cette fois au sujet de Sarah ! Partez comme moi en voyage, plein d’ humour, avec la première grande star de notre histoire !
Conseillé par Emilie Bulot

La cloche de détresse de Sylvia Plath

Esther Greenwood est une brillante étudiante qui aspire à devenir femme de lettres. Au cours d’un été mondain à New York où elle effectue un stage, elle craque et commence à souffrir de ce qu’elle nomme “la cloche de verre”. Se rebellant contre le conformisme de la société américaine des années 50, Esther sombre dans une grave dépression. En dépit du sujet difficile, ce roman très autobiographique ne manque ni de piquant ni d’humour. Sylvia Plath a, comme Virginia Woolf et tant d’autres avant elle, contribué à libérer la parole féminine et cassé la cloche de verre qui emprisonnait sa plume.
Conseillé par Emna-Zina Thabet

Les Gens dans l’enveloppe d’Isabelle Monnin

Un jour, Isabelle Monnin achète en ligne un lot de photos de famille à un brocanteur. Des petits moments de banalité anonyme et émouvante. Vacances au camping, photos du potager, repas de famille. Elle invente à ces inconnus une histoire, poignante, attentive aux petits soubresauts de l’âme. Puis elle part à leur rencontre… Comment réagiront-ils ?
Conseillé par Julie Duran-Gelléri

A lire aussi

1 comment

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *